ex(Ode)

Exode \g.zod\ masculin
        

        Du latin exodium : «fin, exode, petite pièce qui                 finit un spectacle».

        Du latin Exodus («livre de l'Exode»)  : emprunté              au grec ancien, exodos («sortie»), composé de                ex («hors de») et hodos («route»). 
       

        (Par extension) Toute sortie en masse, soit des                hommes, soit des richesses.

Ode \[ɔ’][d’]\ féminin

        

       Dans la littérature grecque, une ode, du grec                   ὠδή (chant), est un poème lyrique en strophes,               accompagné de musique.
       

       (Par extension) Une ode est un poème                             célébrant un personnage ou un événement. 

       Une ode peut aussi être triste, relatant un                       amour perdu ou un simple désespoir face à un               monde en détresse. 
 

      Aujourd'hui l'Europe assiste sur son territoire au plus grand mouvement de population de ces soixante-dix dernières années. Une nouvelle fois, des milliers de personnes vivent l'exode, pour ne jamais revenir dans la plupart des cas. Ils poseront leur valises dans un ailleurs qui leur est inconnu. Ils deviendront des étrangers.

      Après quatre ans de travail sur la mémoire de migrants arrivés au Creusot depuis le XXe siècle, Matías Chebel s'appuie sur l'histoire de sa famille et sur sa propre expérience d'exile.

 

      Ainsi, il prend la parole à son tour et rend hommage aux migrants de tous les temps.

      Imaginé comme un récital-concert, le spectacle est tissé d'extraits choisis dans les œuvres de Jorge Luis Borges, Malek Chebel, Erri de Luca, José Saramago entre autres, et de Matías Chebel.

      Ces récits sont rythmés par des chansons de partout dans le monde, un territoire nouveau où l'artiste se rend bien volontiers pour devenir étranger encore une fois.

Avec

 

Matías Chebel : Textes et chant

Elie Maalouf : Piano, bouzouki, percussions, choeurs.

Marc Vorchin : Saxophone, clarinette, flûte traversière,                        accordéon, percussions, choeurs.

 

Vidéos et dispositif scénographique: Matías Chebel

Collaboration dans la dramaturgie: Frédérique Liebaut

Production: Compagnie Zumbó